t_Sartrouville_1971_72



Journal des re-connaissances

suite

à partir du mois d'août 2007



5985328

____________________________________________________________________

6 août  2007

Trouvé une photo de Caty Borie sur le site Copainsdavant :

Caty_Borie_en_2007

Beaucoup d'élégance...






4 septembre  2007

Trouvé cette photo de Laurence (Vendroux), en Afrique avec son merveilleux CNA (Cinéma numérique ambulant) :

equipe__44_
Laurence est au centre, un médaillon sur le haut de sa robe




24 septembre  2007


Une ligne biographique sur Bernard Cohen :picture_2891

Ecrivain et traducteur littéraire, ancien correspondant international et de guerre à l'AFP et Libération.

source





29 septembre  2007

lumi_re_aube


Décès de Madame Portal, professeure d'histoire

 

Mme_Portal__1_Philippe Anjubault m'apprend la disparition de Monique Portal qui fut notre professeure d'histoire en classe de Première (1971-1972). Elle avait plus tard enseigné au lycée des Pierres Vives à Carrières-sur-Seine (Yvelines). Je crois qu'elle habitait la ville du Pecq, non loin de la Seine. [Elle a été inhumée le matin du lundi 1er octobre.]

On s'imagine les gens connus il y a plus de trente ans comme si le temps s'était figé. Ils ne vieillissent pas. L'année dernière, j'avais cherché des renseignements sur Madame Portal... en vain. J'ai le souvenir d'une dame distinguée qui avait su conquérir notre curiosité et parlait de l'histoire contemporaine en distillant une petite part d'un savoir qu'on percevait beaucoup plus important. Je lui dois, pour partie, d'être aujourd'hui prof d'histoire.

Michel Renard

PS - Son époux, Roger Portal (1906-1994) était agrégé d'histoire et de géographie, professeur d'histoire et de civilisation des peuples slaves à la Sorbonne (1956-1976), directeur d'études à l'École pratique des hautes études (1957-1976), président de l'Institut d'études slaves (1959-1973), auteur de plusieurs ouvrages sur le monde russe et slave.

PS 2 - Je trouve aujourd'hui, 11 octobre 2007, sur le site Copainsdavant, une photo de Mme Portal dans un portrait de classe datant de l'année 1975-1976 (noté 1975). Difficile de ne pas mettre en rapport ce visage triste (...?), avec ce que j'apprends de la solitude dans laquelle, apparemment, Mme Portal a vécu ses dernières années. Et pourtant, c'était il y a trente ans... J'avais en mémoire une image... plus proche de la couverture du livre ci-dessous... (!), plus de chaleur, plus de joie...

624_1

Mme_Portal__2_


















Mme Portal en 1975, au lycée de Sartrouville




23 octobre  2007


reçu avec une grande satisfaction un message de Marie-Paule Clément-Moreau

Marie_Paule_ou_Marie_Pascale__
Salut Michel,

Je suis tombée tout à fait par hasard sur ton site et j'ai revu avec plaisir (et
un peu de nostalgie) les photos de tous ces jeunes que nous étions il y a 34 ans.

Je suis heureuse de voir que tu dis te rappeler de moi. Moi aussi je me souviens
bien de toi et de pas mal d'autres.

Je pense aussi souvent aux professeurs que nous avons eu pendant ces années
(notamment Madame TIBERI, Madame COURBIS, Mademoiselle BERGER que l'on voit sur la photo, Mademoiselle HERBERT, Monsieur PAUL).

Je vis toujours dans le région parisienne (dans les Yvelines). Je suis mariée,
j'ai trois enfants et après une carrière commerciale dans une société
américaine, j'ai arreté de travailler pendant 14 ans pour élever mon 3ème
enfant. Depuis 5 ans j'ai repris une activité dans un Lycée Privé.

Les quelques photos que j'ai pu voir m'ont permis d'en reconnaitre certains ou
certaines. Dès que je le pourrais je t'enverrai une photo.

Amicalement,

Marie Paule CLEMENT-MOREAU

normal_automne_foret_rambouillet_chene









forêt de Rambouillet




10 novembre  2007



Salut Michel,

j'ai reçu un message de Marc Binazzi par le biais de copainsdavant. Il ne seAnjubault
remet pas du fait que ses copains de classe ont 52 ans. Mais comme je le lui ai répondu : on en est tous là.
Sinon, pour lui répondre, j'ai dû aller sur le site et je suis tombé sur la photo d'un nouvel inscrit : Bruno Séguier. J'avoue que j'aurais pu le croiser dans la rue sans le reconnaître... Cette photo pourrait tout fait apparaître sur ton blog.

Amitiés

Philippe Anjubault



Salut Philippe,

Exact. Je l'avais vue et mise de côté cette photo de Bruno. Voilà, c'est fait.

Amitiés à tous. Salut à Marc.

Michel R.

Bruno_S_guier
Bruno Séguier

Bruno_S_guier_portrait_71


Bruno en classe de 1ère, en 1971

_________________________________________________________________


Marc,

Avec cette bonne nouvelle d'une petite Clémence qui m'est née le 30 octobre dernier, moi aussi il m'arrive de ne pas en revenir d'être à nouveau père... à 53 ans...!

Michel R.

PA300111




30 novembre  2007


traces de Bernard Cohen

Ai trouvé ce lien avec un texte de Bernard Cohen, remontant à septembre dernier :100_1324s

http://bibliobs.nouvelobs.com/blog/translation/la-touche-humaine

et une photo de lui dont la date est plus incertaine...

Bernard était en classe de Terminale avec nous, mais n'apparaît pas sur une photo de classe... Il habitrait aujourd'hui aux États-Unis et en Espagne.

Michel R.




1er décembre  2007

624



Bonjour Michel Renard,

C'est avec grand intérêt que j'ai découvert votre blog relatif au lycée Evariste Galois.

J'ai fréquenté ce lycée et ai eu le bac en 1975, d'où un léger décalage par rapport à la promo vous concernant directement, mais j'ai malgré tout reconnu des noms, des faits, des atmosphères. Votre blog est riche et bien écrit...quel bonheur.

Je n'étais pas une grande militante, mais me retrouvais quand même un peu dans les positions de l'UNCAL.
Je n'ai gardé aucun contact avec les amis de cette période, et n'ai plus aucune raison de retourner à Sartrouville, Votre site évoque donc des moments et des lieux bien lointains, et c'est un plaisir mêlé d'étonnement qui surgit à travers ces lignes.

J'ai des photos de classe de la seconde à la terminale, si cela vous intéresse.

Merci pour cette surprenante découverte,
Cordialement,
Anne Bernard


Bonjour Anne,

Heureux de ces retrouvailles. Un bac en 1975, cela veut dire une classe de Seconde en 1973... Nous nous sommes donc au moins croisés.
Je ne suis retourné à Sartrouville que deux ou trois fois en une trentaine d'années (...!), pas plus. N'y ayant aucune attache, moi non plus. Mais à chaque occasion, j'y suis allé pour flairer le passé. Me disant que lefor_t_Saint_Germain_onirique__2_ paysage ferait resurgir les souvenirs. Qu'il y aurait bien quelques molécules du temps écoulé demeurées là pour me servir d'élixir. Ce n'est qu'à moitié vrai...for_t_Saint_Germain_onirique

Michel R.

 PS - Oui... les photos de classe seront les bienvenues.





21 décembre  2007


reçu cette lettre de Bernard Cohen ce matin

elle est titrée : hallucinant !


Bernard_Cohen_portraitBonjour Michel et tous.

Google est certainement ce qu’il y a de plus proche de l’haruspice antique, celui qui lisait l’avenir dans les viscères d’oiseau... en beaucoup plus pratique et moins salissant.

Je suis tombé par le plus grand hasard sur ton blog, et bon... Moi qui me moque toujours gentiment des “alumni” des lycées et facs américains qui font encore des bals ensemble trente ans après, j’ai eu un coup
bernard_cohen au coeur comme tous ceux qui t’ont déjà répondu.

Donc, pour commencer, je confirme : c’est bien moi sur cette photo ! Prise il y a trois ans, entretemps j’ai arrêté de fumer, du moins la cigarette car je ne renoncerai jamais à un bon José Piedra de Cuba.

Houbé, la militance, Charlotte, Monique, Marianne, les garages à vélo... Tout ça est incroyablement présent dans ma mémoire, même si depuis j’ai dû faire une quinzaine de fois le tour de la Terre, j’ai vécu au Moyen-Orient, en Espagne, en Russie, et maintenant entre les États-Unis et l’Espagne.

Ce qui est très touchant pour moi, c’est de découvrir ton blog alors que je vais bientôt être grand-père grâce à la fille (Sarah) que j’ai eue avec... une ancienne d’Evariste Gallois, plus jeune que nous, la très belle Véronique Albaret.

Effectivement, je suis traducteur littéraire après avoir été longtemps correspondant international et reporter de guerre à Libé. Détail marrant, je traduis en effet beaucoup de l’anglais et de l’espagnol alors qu’à Sartrou je séchais tous les cours d’anglais et que je ne m’intéressais – outre la politique et les filles – qu’à l’histoire, à la philo et à la poésie grecque pré-hellénique. Remarque, je séchais les cours de gym aussi et – je touche du bois – je suis plutôt en bonne forme physique malgré mon grand âge (¡).

J’ai une autre fille, Leilah, et je suis maintenant mariée à la fabuleuse romancière américaine Tawni O’Dell auteur(trois livres chez Belfond et deux chez 10/18, à lire absolument, est-ce que tu tolères la publicité clandestine sur ton site ?), qui a deux enfants, si bien que je suis avec une assez grande famille, moi qui étais convaincu à fond de nos “Familles je vous hais” et de nos “Faire l’amour comme on boit un verre d’eau”.

Il y a des noms qui font tout de suite tilt en moi, le tien – qu’est-ce qu’on a pu polémiquer, bon sang, quelle pêche on avait ! -, Marc Grillon bien sûr, WaWa (salut WaWa, ma petite soeur qui a aussi été à Sartrou m’a dit qu’elle t’avait revu), Philippe, Jean Louis, Geneviève... Et les profs, Marianne Alphant, extraordinaire de beauté et d’intelligence, l’excellente Monique Portal que d’autres ont déjà saluée (et dont tu m’apprends le décès, hélas), Françoise Pasquier la remarquable dialecticienne, d’autres encore dont le nom ne me revient pas sur le coup. En terminale, l’un de mes grands potes était Renaud Barbaras, je ne sais pas si tu as eu des nouvelles de lui.

Période difficile que ces années 70, avec un parfum entêtant de 68 qui restait dans l’air mais déjà le poids de la réalité sur nous malgré nos rêveries de grand soir... Moi je donnais des cours particuliers de latin et de grec à des jolies filles de MaisLaf pour me faire de l’argent de poche et flirter facile, j’avais une Fiat au plancher crevé avant même d’avoir le permis de conduire, et j’abusais du calva chez Houbé, oui...

Ce sont des années essentielles, sans doute particulièrement brumeuses pour moi parce que j’ai changé de pays, de connaissances, d’intimités et de langues plein de fois, mais ce que nous avons appris alors – et je 784_2023ne parle pas que des cours ! – a été fondateur. Le temps où je suis resté scié en deux la première fois où j’ai entendu My Favorite Things par John Coltrane au Festival de Newport, par exemple. Ou que j’ai découvert Tourgueniev.

On va continuer à parler, et tout ça est un déballage un peu désordonné, je m’en rends compte, mais je voudrais terminer en te conseillant – et du même coup à tous les participants à ce forum – un livre sorti9782207258392FS récemment en France. Parmi tant d’autres. C’est parce que, quand je l’ai lu il y a un an, je me suis rappelé tous nos débats d’antan, et la russophilie qui régnait au bahut, trotskystes et “cocos” confondus et qu’ensuite j’ai eu la chance inouie de vivre 7 ans en Russie, d’adorer encore plus ce pays et ces gens et de mesurer à quel point nous nous fourrions tous le doigt dans l’oeil à ce sujet. Ce livre, c’est la monumentale Histoire de la Russie (en anglais le titre est A People’s Tragedy, je ne sais plus comment c’est en français) d’Orlando Figes, parue il y a deux ou trois mois chez Denoel. C’est remarquable.

Voilà une photo de la vue de notre terrasse à Mallorca, parce que la Méditerranée est un élément fondamental de toute ma vie – et comme elle me semblait loin à Sartrou, des fois...-, et une autre, clin d’oeil, du temps où je tchetchenie_4faisais le globe-trotter. Après deux séjours en Tchétchénie sous les bombes, j’ai décidé que je n’étais plus assez jeune pour ça.

Merci d’avoir pris cette initiative, mes meilleurs voeux à toutes et tous.

Bernard Cohen


PS - Michel, dans ma hâte j’ai omis mon grand grand pote Voussad Iaddadène, qui est resté un ami de ma famille en France et à qui je vais essayer de faire passer ce lien.

Amitiés
Bernard

_______________________________________

les deux photos


DSCI0182
sur l'île de Mallorca (Majorque, la plus grande des Baléares)

Bernard_et_Gorbi
on reconnaît bien Bernard Cohen et son côté John Reed interprété
par Warren Beatty, mais le type à droite... qui est-ce...?

_______________________________________


Tawni_and_Bernard


- le site de Rawni O'Dell


9782264042644FS








9782714440938FS

9782714442925FS

9782264035028FS

9782714437648FS


 

_______________________________________


vendredi 21 décembre 2007 23:31

blog lycée découvert grâce à B. Cohen

Bravo pour cette merveilleuse initiative que je découvre grâce à un mail de Bernard Cohen, mon aîné de six ans. Je suis moi même passée par Evariste Galois, j'ai été l'élève de Charlotte Mirsalis, de Marianne Stephant, de M. Lascar le sublime professeur de Lettres et de Mme Portal. Moi je me souviens du boycot de la coupe du monde en Argentine, des comités femmes et du concert de Téléphone que nous avions organisé au théâtre G. Philipe dans le cadre des "10%". Quelles années merveilleuses et exaltantes ! Comment participer à votre entreprise ?

N.B : je confirme que la photo que vous avez sélectionnée est bien celle de Bernard à l'aéroport de Mallorca, c'est moi qui l'ai mise sur le site du lycée de Mantes-la-Jolie où j'enseigne en classes prépas : il avait rencontré mes élèves il y a quelques années pour parler du métier de traducteur.

E. Di Marco (professeur d'espagnol)





vendredi 28 mars 2008Caty_Borie

reçu ce message de Cathy Borie


Souvenir, souvenir !

J'ai passé une heure sur ton blog et j'essaie de mettre un peu d'ordre dans les souvenirs et les émotions qu'ils ont éveillées ! Je ne sais pas trop par où commencer : d'abord en précisant que comme le précise un commentaire de Philippe Anjubault, je ne suis effectivement pas sur la photo de classe en question.

En revanche, nombreux sont les élèves que j'y connais puisque j'avais fréquenté la même classe que certains les années précédentes : Jean-Pierre Goury, Patrick Wassef, Brice David, Loïc Gillet et d'autres...

Que la période du lycée nous ait marqués d'une façon ou d'une autre, et en tous cas qu'elle laisse des traces dans nos mémoires, je serai la dernière à le nier. J'en veux pour preuve ma petite histoire personnelle : bien que vivant à Ajaccio depuis 11 ans maintenant, les deux hommes qui ont partagé ma vie et avec qui j'ai fait des enfants (3 en tout) sont tous les deux d'anciens élèves d'Evariste Galois !!! Il s'agit de Frédéric Campodarve (plus jeune, génération de Véronique Albaret dont parle Bernard Cohen et qui fut une amie à moi !) et Bruno Milcendeau (même âge que le précédent).

Pour le reste, j'ai vagabondé sur ton blog avec une nostalgie avouée : chez Houbé, le ciné-club, la machine à café sous le préau... Tout me paraît très proche !

Je ne vais pas faire trop long pour un premier contact, mais juste ajouter encore que j'ai gardé des contacts avec certains qui te diront peut-être quelque chose : Jean-Pascal Assailly, Jean-Luc Chandelier, j'ai eu un échange de mail récemment avec Bruno Tocane...

En tous cas, je trouve ton initiative sympathique, je crois que chacun d'entre nous a eu en germe cette volonté de retrouver ses "anciens potes" mais que peu s'y sont risqués. C'est bien que tu le fasses.

Amicalement

Cathy Borie


Mnémosyne, mnémosyne...

Comment cela... tu n'es pas sur la photo...? Alors qui donc ai-je identifié à ta place...? Qui porte ton nom par erreur sur cette photo de classe, entre Florence Bassac et Marie-Claude Busnel, depuis plus de deux ans...? J'en demande pardon à l'intéressée.

Bien amicalement.

Michel R.

Diapositive1


Cathy,

Ah..., les faiblesses de la mémoire...! Je croyais t'avoir identifiée sur la photo... Et celle que j'ai trouvée sur Copainsdavant (en haut de ce message) ne me semblait pas infidèle à la première...
 
Alors, pardonne-moi pour cette méprise.
 
Les noms que tu évoques : Frédéric Campodarve et Bruno Milcendeau, d'une part ; et Jean-Pascal Assailly, Jean-Luc Chandelier, ou Bruno Tocane, d'autre part, ne me disent rien... Je ne me souviens pas plus de Véronique Albaret...
 
Tu as raison à propos du "risque" à mobiliser ces souvenirs et à affronter le récit de ceux dont on n'avait que des images anciennes... On se trouve en instance de juger sa propre vie à l'aune de celle qu'on avait rêvée. Tout en devenant d'un coup découvreur et spectateur de celle des autres. Cela ressemble à une mise en abîme.

Michel R.

Andr__S_guin_ab_me
André Séguin (source)






lundi 31 mars 2008BC317

Bernard Cohen a envoyé ce message :


Bonjour.

Dans ma précédente intervention j'ai omis de mentionner Rolande Aby, qui m'a appris tant de choses de la vie et qui était une grande amie de Geneviève Lebon, citée déjà dans ce blog. Je sais que Rolande a vécu longtemps aux USA mais elle serait revenue en France, d'après l'un de mes frères qui l'a croisée un jour par hasard à Paris.

Je ne sais plus qui a parlé de Jacques le prof de gym et de sa charmante copine Martine. Est-ce que quelqu'un a des nouvelles d'eux ? Si oui, merci de transmettre mes amitiés.

Si on retrouvait plus d'anciens d'Evariste Galois, on pourrait lancer une enquête statistique (secteurs professionnels, nombre de mariages et de divorces, nombre d'enfants et de petits-enfants, engagement politique à l'époque et aujourd'hui, etc...), un peu comme le portrait d'une génération à travers le prisme du
microcosme de Sartrou.

Marianne_AlphantJe précise enfin que j'ai revu quelques fois Marianne Alphant (Stéphant à l'époque) [ci-contre], car elle a travaillé au service livres de Libé au temps où j'étais correspondant de ce journal en Russie, et d'après ce que je sais elle collaborerait aujourd'hui au Centre national du livre (CNL).


Salut et fraternité, Bernard






samedi 12 avril 2008Anjubault

Philippe Anjubault nous adresse ce courriel :

Salut Michel, et bonjour à tous si tu publies mon message.

J'ai lu les dernières contributions qui y figurent : j'étais bien certain
qu'il ne s'agissait pas de Cathy Borie sur la photo. Quant à me souvenir de
qui c'était... J'en suis loin.
Certains des noms cités par Cathy me sont familiers. Bruno Tocane, oui, même
si je ne me souviens pas vraiment du personnage. Jean-Pascal Assailly, j'en
ai parlé lors d'un de mes précédents messages : on le voit de temps en temps
à la télé et on l'entend à la radio, où il est interviewé en tant que
psychologue spécialiste des comportements au volant.
Sinon, à l'attention de Bernard : c'est moi qui ai parlé de Jacques, le prof
de gym. Il se trouve que je dîne chez eux ce soir (sa compagne est toujours
Martine : j'ai même officié pour leur mariage il y a quelques années). Je ne
manquerai pas transmettre le message d'amitié.

Amicalement

Philippe


Philippe,

Tu avais raison sur la photo au sujet de Cathy Borie. En fait, quand mes souvenirs étaient moins évidents, je m'en remettais un peu à l'intuition pour identifier... et puis, dans la liste d'élèves ayant quitté le lycée cette année-là, je n'ai pas reconnu d'autres noms qui puissent correspondre à notre classe.
Mais, j'avais raison sur la photo de Bernard Cohen...

Quant au prof d'EPS, s'agit-il du "collège" (en fait du lycée de la 6e à la 3e) ou du lycée à partir de la 2e...? Je ne me souviens plus. Avions-nous encore de la gym au lycée...? (ou n'étaient-ce que la musique et le dessin qui avaient disparu après la classe de 3e...?). C'est l'époque où ma passion sportive n'avait plus la priorité des années précédentes.

Mais du prof d'EPS des années de 5e à 3e pour moi, je garde un très bon souvenir... il nous accompagnait même le mercredi après-midi aux compétitions de sport scolaire (A.S.S.U.) dans les Yvelines. Si c'est de lui qu'il s'agit, je le salue avec chaleur (si ce n'est pas lui, je le salue également bien sûr...!).

Amitiés.
Michel (18 h 35)


souvenirs sportifs, en l'honneur de nos professeurs d'EPS


novembre 1969, classe de 3e

cross_Renaissance_nov
le dimanche 16 novembre 1969, le cross de la Renaissance du Val d'Oise ;
j'étais en classe de 3e avec Philippe Simon mais lui était de Houilles et moi de Bezons
(il est à droite sur la photo et moi au centre)


juin 1971, classe de 2e

Charl_ty_juin_1971_en_course
un 1200 m, course de demi-fond pour les cadets, à l'époque, au stade Charléty
(Paris) en sport scolaire (A.S.S.U.), le 3 juin 1971



Charl_ty_juin_1971_final
je termine à la première place pour le lycée de Sartrouville


Charl_ty_juin_1971d_part_et_tribune
au départ de notre course, ce 3 juin 1971, il y a des "officiels" et des accompagnateurs
au pied de la tribune à gauche : quelqu'un se reconnaîtrait-il...?

Michel Renard





samedi 21 juin 2008

j'ai trouvé cette photo de Patrick Wassef sur le site copainsdavant :


Patrick_Wassef
Patrick Wassef aujourd'hui


Patrick_Wassef_portrait_711



Patrick en 1973

Michel




lundi 25 août 2008

j'ai trouvé cette photo de Marie-France Rieder sur le site copainsdavant :

Marie_France_R

Marie-France m'a écrit.

Michel





jeudi 14 août 2009Mireille_en_73


Bonjour Michel,

Comme je te l'avais indiqué dans un mail précédent, étant complètement profane en matière de site internet ou de blog je n'ai eu connaissance du site que tu as créé sur notre classe de 1ère que dernièrement par un ancien collègue.

Je trouve très sympa d'avoir pris le temps de monter ce site qui m'a permis de voir ce que sont devenus les gens qui étaient au lycée en même temps que nous , tout au moins pour ceux qui ont donné de leurs nouvelles.

Comme l'écrit Philippe Anjubault peut importe ce que nous sommes devenu, nous sommes là!!! Toutes mes excuses pour m'être appropriés tes propos, Philippe en les déformant.

J'ai découvert avec surprise et plaisir que Laurence Vendroux s'occupait de cinéma numérique en Afrique, la dernière fois que j'ai eu de ses nouvelles remonte à une trentaine d'année . Nous nous étions retrouvées sur le quai de la gare à Maisons Laffitte,à l'époque elle organisait des spectacles de marionnettes.

Je n'imaginais pas Bernard Cohen qui n'était pas 1ère avec nous devenir traducteur : j'aurais à tort parié sur une carrière universitaire. Peu importe l'adage 'Tradutore - traditore' étant fan de Douglas Kenedy dont j'ai pu grâce à toi Bernard lire les oeuvres. Merci l'écriture française est magnifique.

Si on veut passer à une étude statistique sur ce que sont devenus les anciens du lycée de Sartrouville je précise que je suis célibataire sans enfant , je suis allée à l'école Beaux Arts en architecture où j'ai passé mon diplôme en 1985 . Gilles Lorentz que j'ai croisé il y a plus de vingt ans a fait les mêmes études; sur une classe de terminale d'une vingtaine d'élèves à nous deux on explose les statistiques nationales.

Depuis une quinzaine d'année je m'occupe plus particulièrement de chantier; c'est à dire que je me déplace sur site pour suivre la construction des bâtiments conçus par mes employeurs. Depuis quelques années je m'occupe plus particulièrement d'hôpitaux. Mes études littéraires ne préparaient à priori pas à ce type de travail.

Amitiés à tous.

2009_08_01_Mireille
Mireille Soulié






jeudi 14 août 2009


portrait_devant_galerie_Charit___2_
Michel Renard, à Marseille août 2009


- retour à l'accueil